[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Modalités d’inscriptions et financements aux formations professionnelles en musiques actuelles

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]Pour réserver votre place :

  • Contactez le service formations par mail ou par téléphone pour vous assurer des disponibilités.
  • Une pré-inscription est nécessaire pour obtenir un devis. Il vous sera envoyé par mail dans la journée.
  • Confirmez votre inscription en envoyant un chèque d’arrhes de 30% du prix du stage à l’ordre de MUSIC TIME dans un délai de 4 semaines.
  • Les arrhes ne sont pas encaissées avant le 1er jour du stage et sont restituées en cas de prise en charge.
  • Les attestations de prise en charge doivent nous parvenir avant l’entrée en stage.
  • Une convocation vous est envoyée par mail 15 jours avant le début du stage.
  • A votre arrivée, le solde vous est demandé.

Pour chaque stage les effectifs sont limités (pour connaitre cette limite, consultez les fiches rubrique effectif)

Les inscriptions sont prises par ordre d’arrivée.

ATTENTION : TOUTE ANNULATION DEVRA ÊTRE FAITE PAR ÉCRIT (mail) AU PLUS TARD 10 JOURS AVANT LE DÉBUT DU STAGE. LE NON RESPECT DE CE DÉLAI ENTRAINERA LA CONSERVATION PAR MUSIC TIME DES ARRHES VERSÉES AU PRÉALABLE.

En cas de maladie, un avis médical devra être fourni avant la fin de la formation, les arrhes seront alors restituées.

MUSIC TIME se réserve le droit d’annuler un stage pour manque d’effectif jusqu’à 10 jours avant le début de la formation. Dans ce cas, les arrhes seront restituées.[/vc_column_text][vc_tta_accordion style= »modern » active_section= »1″ collapsible_all= »true »][vc_tta_section i_icon_fontawesome= »fa fa-music » title= »Intermittents » tab_id= »1493156442076-3ea3f537-2f26″ add_icon= »true »][vc_column_text]

Vous êtes intermittent avec des droits AFDAS :

> AFDAS (Fonds d’Assurance Formation)

66 rue Stendhal 75020 Paris
01 44 78 39 39
www.afdas.com

Vous avez acquis des droits à la formation si vous justifiez au minimum de 2 années d’ancienneté dans la profession et de :

• 48 cachets répartis sur les 24 mois précédant la demande de stage si vous êtes artiste interprète (chanteur, musicien, comédien, danseur…)

• 88 jours de travail répartis sur les 24 mois précédant la demande de stage si vous êtes technicien du spectacle vivant ou réalisateur ou metteur en scène

• 130 jours de travail répartis sur les 24 mois précédant la demande de stage si vous êtes technicien du cinéma et de l’audiovisuel.

Différents dispositifs de formation professionnelle continue peuvent être mobilisés selon votre projet et votre objectif professionnels, ainsi que le choix de la formation :

> plan de formation intermittent
> période de professionnalisation et dispositif CPF : formations diplômantes
> CIF : formations de reconversion (au minimum 25h /semaine)

>> Vous êtes intermittent en carence AFDAS :

> AUDIENS (Caisse de retraite, de prévoyance et d’action sociale des artistes/techniciens)
74 rue Jean Bleuzen 92177 Vanves cedex
www.audiens.org

• Aide au développement des compétences : une aide plafonnée à 900 € peut vous être accordée
• Fonds de professionnalisation et de solidarité : 0 800 940 810

> Vous pouvez éventuellement vous adresser à l’Union Sociale du Spectacle qui peut accorder une allocation d’aide à la formation :

Union Sociale du Spectacle
7 Rue Henri Rochefort 75017 Paris
01 44 15 24 24[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section i_icon_fontawesome= »fa fa-line-chart » title= »Salarié d’entreprise » tab_id= »1493156442078-796aff03-0c1a » add_icon= »true »][vc_column_text]

Congé Individuel de Formation – CIF :

> Salariés en CDI :
Vous justifiez d’une activité salariée :

  • d’au moins 24 mois consécutifs ou non
  • dont 12 mois dans la même entreprise (36 mois s’il est salarié d’une entreprise artisanale de moins de 10 salariés).

Vous pouvez vous renseigner auprès de votre employeur (ou service du personnel ou des ressources humaines) ou directement auprès de l’organisme où votre employeur verse ses cotisations.
Selon votre secteur d’activité et le n° SIRET de votre entreprise, vous devrez vous adresser au FONGECIF, à l’UNAGECIF (salariés SNCF/RATP/EDF-GDF), à l’AFDAS, UNIFORMATION, ANFH, UNIFAF, etc.

> Salariés en CDD :
Vous justifiez d’une activité salariée :

  • d’au moins 24 mois consécutifs s’il a plus de 26 ans ou de 12 mois s’il a moins de 26 ans et ce, au cours des 5 dernières années, quelque soit son type de contrat
  • dont 4 mois consécutifs ou non, sous CDD, au cours des 12 derniers mois.

Le CIF doit se dérouler en dehors de la période d’exécution de votre contrat de travail et la formation doit débuter au plus tard 12 mois après le terme du contrat.

Votre employeur vous a remis un BIAF (Bulletin Individuel d’Accès à la Formation). Déposez votre demande de prise en charge auprès de l’OPACIF de votre dernier employeur.

DIF (droit individuel de formation) // CPF (Compte personnel de formation) :
La réforme de la formation professionnelle, votée le 5 mars 2014, voit son principal dispositif se mettre en oeuvre depuis le 1er janvier 2015. Il s’agit du Compte Personnel de Formation, alias le CPF, qui vient remplacer définitivement le “DIF”, Droit individuel à la formation.

Il s’agit toujours de permettre à toutes personnes engagées dans la vie active, indépendamment du statut (salariés du privé, personnes sans emploi inscrites ou non à Pôle Emploi, jeunes sortis du système scolaire obligatoire en recherche d’emploi ou en contrat d’apprentissage) de bénéficier de formations tout au long de leur vie, grâce à un crédit d’heures cumulé chaque année, pouvant aller jusqu’à 150 heures.[/vc_column_text][/vc_tta_section][/vc_tta_accordion][vc_tta_accordion style= »flat » active_section= »1″ collapsible_all= »true »][vc_tta_section i_icon_fontawesome= »fa fa-wheelchair » title= »Personne Handicapée » tab_id= »1493156971465-50fe4a96-6db5″ add_icon= »true »][vc_column_text]

Personne reconnue handicapée :

Vous êtes salarié en entreprise :

L’AGEFIPH : L’Agefiph propose, en complément des aides de droit commun, des aides à la formation destinées à faciliter votre maintien dans l’emploi suite à la survenance ou l’aggravation du handicap.

Vous êtes demandeur d’emploi :

Le CAP Emploi : mission de service public dédiée à l’accompagnement et l’insertion professionnels des personnes handicapées, en complément de l’action du Pôle Emploi.

L’AGEFIPH : L’Agefiph propose, en complément des aides de droit commun, des aides destinées à vous former pour accéder à l’emploi.[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section i_icon_fontawesome= »fa fa-binoculars » title= »Demandeurs d’emploi » tab_id= »1493156971463-13f69f47-3d80″ add_icon= »true »][vc_column_text]

Demandeur d’emploi :

Le Pôle Emploi : utilisation des droits DIF porté acquis, dans le cadre du CPF (Compte personnel de formation), Aide Individuelle à la Formation, CRP, VAE, etc.). Demande à faire auprès de votre conseiller Pôle Emploi.

Le Conseil Régional de votre lieu de résidence :

Vous pouvez vous adresser à la Direction de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage : une Aide Individuelle à la Formation pourra être envisagée selon la politique locale, au cas par cas.

Vous êtes bénéficiaire du RSA et vous avez signé un contrat d’insertion :
  • APRE : Aide Personnalisée de Retour à l’Emploi

Aide financée par l’État dans le cadre du Fonds National des Solidarités Actives. Cette aide a pour objet de prendre en charge tout ou partie des frais de formation en cas de début ou de reprise d’activité professionnelle.

Renseignez-vous auprès de votre conseiller Pôle Emploi, CAF, de votre Centre Communal d’Action Sociale ou de votre Conseil Général.[/vc_column_text][/vc_tta_section][/vc_tta_accordion][vc_tta_accordion style= »modern » active_section= »1″ no_fill= »true » collapsible_all= »true »][vc_tta_section i_icon_fontawesome= »fa fa-rebel » title= »16 à 25 ans » tab_id= »1493157588315-ee94bb44-6b6a » add_icon= »true »][vc_column_text]

Jeune de 16 à 25 ans :

  • La Mission Locale : la Mission Locale est un espace d’intervention (accueil, information, orientation et accompagnement) au service des jeunes.

Vous n’êtes pas (ou plus) étudiant ni demandeur d’emploi inscrit au Pôle Emploi : vous pouvez vous adresser à la Mission Locale la plus proche de votre domicile. Une aide à la formation professionnelle pourra être envisagée, au cas par cas, selon votre situation sociale et financière.

  • Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de votre commune
  • Le Conseil Général de votre département :

> Fonds Départemental d’Aide aux Jeunes : ce dispositif s’adresse aux jeunes en difficulté d’insertion sociale ou professionnelle et permet d’obtenir une aide financière.

  • Le Conseil Régional de votre région :

Se reporter au paragraphe “demandeur d’emploi”[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section i_icon_fontawesome= »fa fa-users » title= »Autres aides disponibles » tab_id= »1493157588317-c5950961-11ea » add_icon= »true »][vc_column_text]

• Service d’actions sociales des caisses de retraite

• PLIE (Plan Locaux pour l’Insertion et l’Emploi) : Les Plans Locaux pour l’Insertion et l’Emploi (PLIE) : actions de soutien et d’accompagnement pour l’insertion et la formation des publics vulnérables en partenariat avec différentes collectivités et institutions.

• ADAMI, SACEM,… Vous pouvez prétendre à des financements de la part des sociétés civiles tels que la SACEM, l’ADAMI, la SPEDIDAM,…à la condition d’y être affilié. Merci de vous renseigner auprès de ces institutions.

• Fondation de la 2ème chance : dossier à monter avec une assistante sociale

• CAF (Caisses Allocations Familiales) Aide financière accordée aux étudiants en difficultés (dans le cadre du dispositif Projet Formation Jeunes).

Votre rémunération pendant la formation :

> Rémunération d’un CIF :

Le salaire est maintenu à 100% si la rémunération antérieure est inférieure ou égale à deux fois le SMIC. Si la rémunération est supérieure ou égale à deux fois le SMIC, le salaire est maintenu à 80% ou 90% (selon le type de formation).

> Rémunération d’un CIF-CDD :

Vos frais de formation et rémunération seront calculés sur la base des salaires perçus au cours des 4 derniers mois du CDD.

> Maintien de l’ARE (Allocation Retour Emploi) :

Vous êtes demandeur d’emploi sous le régime général ou celui de l’intermittence et êtes indemnisés au titre de l’ARE. Cette allocation se transforme en AREFormation pendant la durée du stage.

> Rémunération stagiaire de formation professionnelle :

Vous êtes demandeur d’emploi et ne bénéficiez plus de l’ARE, vous faites une formation financée par l’Etat ou une Région, vous pouvez prétendre à une rémunération versée par l’ASP si vous remplissez les conditions requises.

[/vc_column_text][/vc_tta_section][/vc_tta_accordion][/vc_column][/vc_row]